•  

     

    Je l’ai trouvée… C’est Elle.

     

    Depuis juillet 2017, je vis un rêve, moi qui a toujours été fidèle mais malheureux de n'avoir plus aucun rapport avec mon épouse, j'ai recherché une Maitresse pour remplir un vide…

    Ne voulant pas mourir idiot, j'ai envie de connaître toutes les formes du SM, seulement sur le net, à qui peut-on faire confiance ?

    C'est là, pendant des vacances dans le sud, que je suis tombé sur le blog de Madame S.

    Je ne sais pourquoi mais en vous lisant tous, j'ai pris de l'assurance et surtout de la confiance.

    Il y a un mois, sans le vouloir, j'ai vexé Madame.S, je n'étais pas bien du tout de sa réaction. C'est là que je me suis rendu compte que j'étais dans sa toile, même si elle m'a fait comprendre qu'il n'est pas si facile de la rencontrer.

    J'ai ressenti en recevant des photos ou de longs mails que j'étais dans le bon chemin et qu'elle ne me tenait plus rigueur de ce qui s'était passé…

    Un matin, alors que je lisais le défi balance humoristique d'Albin une demande de rencontre m'est parvenue.

    La peur à fait place aux tremblements.

    Même si ce n'est pas une visite de donjon, je ferai tout pour marquer son esprit afin de pouvoir compter parmi « SeS » Soumis fidèles ;

        À bientôt les amis Sixtytwo. Frère de soumission.

     


     

    Un texte qui à sa place sur mon blog, tu as su me donner confiance en toi, apprendre à te connaître et j’espère que tu feras honneur aux privilèges à venir, celui de me rencontrer, pour commencer…

    Un bien joli tableau joint à tes écrits que je partage avec cette photo.
    Madame .S

     


    7 commentaires
  •  

    ...Toujours pour le plaisir de mes yeux…

     

    Oskhar, toujours…

     

    Oskhar, toujours…

     

    Oskhar, toujours…


    11 commentaires
  •  

    Les tâches ménagères par Stéphane…

     

    Bonjour Madame S,

    Je fais partie de ceux qui n'apprécient pas particulièrement les tâches ménagères... certaines plus que d'autres... et certaines un peu mieux que d'autres...

    Je me place évidemment dans l'absolu c'est à dire ayant mon libre arbitre de décisions… Passer l'aspirateur, débarrasser la table, faire à manger, faire la vaisselle sont des choses habituelles pour moi... Pour autant cela ne me procure aucun plaisir... quant à savoir si le faire pour répondre à une exigence formulée par ma maitresse serait source de plaisir je ne peux répondre... le plaisir de faire plaisir certainement mais je ne pense pas que cette situation change mon intérêt pour ces tâches.

    Qui aime faire le ménage, repasser, faire la vaisselle ? S’occuper du jardin est diffèrent et beaucoup y trouvent du plaisir... personnellement l'effort physique ou intellectuel ne m'a jamais apporté de plaisir s'il n'était pas ludique, de mon point de vue évidemment...

    Après on peut envisager les choses plus largement, certains évoquent un contexte vestimentaire associé à ses tâches... le plaisir provient plus de la mise ne scène que des taches mêmes... sous cet angle la réponse pourrait être différente...

    Très Respectueusement.

    Stéphane.

     


     

    J’apprécie ta franchise sur le sujet. Et je peux entendre, comprendre ta position. Néanmoins, j’avoue que même si l’on n’aime pas spécifiquement ces tâches, on n’est pas en mesure de refuser des demandes de sa Maîtresse si elle le souhaite. Et je crois que si on le fait pour sa Divine, cela peut être un beau moment, pour lui faire plaisir.

    Mais je pense que certains soumis, dont Aaron, ont vraiment à cœur de repasser mes vêtements, en y prenant un réel plaisir, et avec un soin particulier ou de m’aider comme il le peut dans mon jardin quand il est présent à mon domicile. Et je l’ai toujours vu, heureux dans sa condition, pour me soulager dans mon quotidien.

    Madame.S


    4 commentaires
  • Les tâches ménagères par Anton…

     

    Bonjour Maîtresse,

    Vous nous avez interpellés sur notre plaisir à réaliser vos tâches ménagères. Difficile pour moi de répondre à cette question dans la mesure où je n'ai jamais eu cette chance. Néanmoins, je voudrais disserter sur plusieurs points :

    - Le plaisir de réaliser les tâches ménagères de manière générale

    - Mon expérience en la matière

    - Des pensées pour ma Maîtresse.

     

    Pour commencer, je dois dire que je n'aime pas les tâches ménagères, je n'aime pas jardiner et je n'aime pas bricoler. En fait, je préfère encore réaliser des tâches ménagères que jardiner ou bricoler. Il n'y a qu'une tache qui me plait, celle qui consiste à faire la cuisine.

    Personnellement, je n'ai pas l'habitude de réaliser des travaux physiques. Repasser, passer le balai et laver par terre, faire la vaisselle ou jardiner, toutes ces taches m'épuisent et me donnent mal au dos. Depuis que mon épouse est vraiment malade, je m'applique néanmoins à réaliser ces taches à sa place. Je fais la vaisselle tous les soirs, et le week-end, je fais les lessives et le repassage de la semaine, et je nettoie par terre le rez de chaussée. Et plus les semaines passent, moins cela me donne mal au dos et moins cela me fatigue, je dois m'habituer.

    J'aime faire la cuisine car j'aime manger de bonnes choses, mais surtout j'aime le partager. J'aime voir les convives se régaler et l’atmosphère des repas entre amis ou en famille. J'aime trouver de nouvelles recettes, j'aime accorder les plats avec de bons vins. J'avais abandonné la cuisine car mon épouse, bonne cuisinière, avait tendance à me regarder faire en me disant qu'elle n'aurait pas fait comme si ou comme ça, ce qui avait tendance à m'agacer. Et notre cuisine était ridiculement petite. J'ai retrouvé le chemin des fourneaux quand nous avons déménagé dans une maison avec une grande cuisine, et également depuis que mon épouse est tombée à nouveau malade.

    Pour finir sur ce point, je confirme que les tâches ménagères ne me procurent pas de plaisir, mais que je le fais pour soulager mon épouse.

    Quand j'étais au service de Maîtresse Olivia, j'accomplissais quelques taches ménagères pour elle. Je passais l'aspirateur quand j'arrivais chez elle le premier, je faisais la vaisselle et la cuisine. Nous nous voyions à l'époque principalement certains soirs de semaine, et cela ne m’a laissé que peu de temps pour la seconder. J'accomplissais mes taches avec beaucoup de soin mais surtout beaucoup de stress, car elle était très exigeante et ne lâchait rien passer. Et j'ai beau être un soumis, je n'ai jamais aimé me faire punir parce que je n'avais pas été à la hauteur de ma Maîtresse. Je me rends compte avec le recul que je n'ai jamais vraiment eu l'occasion d'accomplir des tâches ménagères pour une Dominatrice.

    Maintenant que j'accomplis ce genre de taches plus souvent, j'aime m'imaginer le faire pour vous Maitresse. Je m'imagine avec mon tablier de soubrette, les fesses à l'air prêt à recevoir une petite fessée pour me faire accélérer. Je me vois ainsi quand je repasse, quand je passe le balai et que je lave par terre. Je me vois ainsi à votre service, alors que je ne suis en fait que chez moi. Mais cela me donne la force de continuer, cela me rapproche de vous.

    Vous l'aurez donc compris, je ne vois pas comment je pourrais ne pas prendre du plaisir à vous seconder dans vos taches, mais uniquement que vous puissiez en profiter. Et vous aurez compris que je m'appliquerais pour une seule raison : espérer vous voir satisfaite et qui sait, obtenir un compliment.

    J'aime penser à vous et à me sentir soubrette quand je fais le ménage, ce que je vais à nouveau faire ce week-end.

    Je pense à vous.

    Anton.


    6 commentaires
  •  

         Le tabasco…

     

         

    Ce matin, sur le coup de six heures, je suis appelé à la consultation de Madame S.

    Celle-ci a été très agacée par un commentaire sur un de ses soumis.

            Moi qui suis nouveau et en pleine formation il fallait que je paie pour retrouver sa confiance.

            A ma demande de me rendre en Alsace pour la rencontrer, je pensais bien ne pas devoir m'en réjouir mais subir sa colère.

    Une fois dans son bureau, je vis bien une petite bouteille avec une étiquette verte et un bouchon rouge ... du tabasco !      Notre Divine, sur un ton sec, m'ordonna de me déshabiller ce que je fis sans broncher la queue durcie par quelques claques et le capuchon rouge tombe et roule par terre…

            Les 7 gouttes tombent sur le sexe et une brûlure intense se fait sentir elle me demande de me branler pour bien faire rentrer le "médicament".

    N'ayant plus fait l'amour depuis longtemps le sperme qui se met à sortir me donna une douleur atroce, j'ai beau me doucher me frotter rien n'y fait le feu est à l'intérieur, si fort que même uriner me fait peur…

    Merci, excusez-moi.

          En résumé, mieux vaut se relire 7 fois avant d’écrire ou de parler, que recevoir 7 gouttes comme cette fois !

          Pourvu que sa confiance arrive sur moi.... Un jour, peut-être.

    Sixtytwo.

     

         Le tabasco…

     
     

    Punition bien méritée ! Bouteille de tabasco toujours à mes côtés on ne sait jamais !...

    Et pour me rencontrer, tu sais que cela est ma seule décision. Et tu ne l’as pas encore mérité.

    Madame.S

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires