•  

    Elle me nourrit de possession…

    « Elle me nourrit de possession ». Que je trouve cette phrase belle et poétique. J’aime ta servitude et la force que tu mets dans tes mots et ta condition…

    Madame.S

     

    Elle me nourrit de possession…

    Le vrai bonheur n'est pas de se savoir être une si petite chose mais de le reconnaître, que sa grandeur me surplombe, me réduis à cette micro et infime démonstration que seule ma condition d'esclave et une certitude.

     

    Esclavage consensuel :

    Obéissance totale

    Port d'entrave permanent

    Nez percé

    Seins percé

    Prépuce et testicule percé

    Marquage

    Stage de dressage imposé + évaluation

    Conditionnement

    Exécutions de positions imposées

    Nudité imposée

    Alimentation imposée

    État physique

    Régression

    Déshumanisation et infériorité

     

    Être un esclave et un état imposé par sa propre conscience et augmenté par son appartenance, elles définissent ma liberté d'accepter ou pas une perte de liberté par mon libre arbitre et mon désir de m'offrir.

    J'ai découvert en moi que de se donner était la plus belle des choses.

    Chriss SV 68 VD 175 20

     

    Elle me nourrit de possession…

    Voilà des mots qui pourraient être comparés à une véritable « déclaration de soumission ».

    Ce que tu écris encore une fois à une réelle résonance en moi. C’est important les mots, ils sont forts de sens et expriment une façon de penser, d’être, ou d’espérer…

    Je suis très touchée par cette abnégation, cette capacité que tu as à la décrire, à t’abandonner à une Maîtresse.
    Je trouve cela extrêmement beau et tu peux être fier d’être le soumis que tu es profondément en toi.
    Et le fait d’assumer tout cela auprès de tes proches est pour moi un réel gage de sérieux. Quel courage tu as eu, tout dire…

    Bravo. Vraiment, tu mérites mes encouragements à continuer dans cette voie, celle qui te convient si bien et te rends soumis à mes yeux, d’une façon bien particulière.

    Madame.S

     


    11 commentaires
  •  

    Ne jamais être égoïste…

     

    « Il ne faut jamais oublier que vous devez respect et présence pour Votre Maîtresse… »

     

    Voilà une phrase publié par Vous dans un commentaire sur ce blog, que je mets dans mon apologie de ma dévotion à Madame S, ne jamais oublier sa place qu’elle nous a donné, une chance unique, ne jamais la décevoir, ne jamais penser à son propre destin.

    Ne jamais être égoïste mais s'accomplir, ne jamais demander mais attendre, respecter sa parole comme respecter la sienne.

    Elle m’a accepté, je suis venu.

    Elle m’a vaincu, j'ai perdu.

     

    Je suis l'esclave de Madame S.

    Chriss SV 68 VD 175 20

     

    Des mots importants, à traduire, à vivre, à respecter. Ne jamais être égoïste et penser à Elle, avant tout.

    Je suis celle qui vous fait vibrer, vous inspire, vous fait respirer…
    Madame.S

     

    Ne jamais être égoïste…


    3 commentaires
  •  

    Les seins percés…

     

    Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets, les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées."

    Molière.

     

    Non je ne me cache pas et mes coupables pensées elles vous sont dédiées et vous remercie de ne rien devoir vous cacher.

    J'aime mes seins ainsi percés, je les ai fait percer au départ pour une Maitresse et mon épouse, notre première Maitresse que nous avions choisi ensemble, mon épouse à beaucoup aimé que je fasse cela pour elle, une appartenance à notre vie de couple un symbole de vérité.

    Un passage obligé à mon désir de soumission qui ne faisait que grandir.

    Étant peu habitué à la douleur je fus surpris d'aimer cette aiguille qui pénétra ma chair mais cette envie folle de me dépasser de me contraindre intimement et d'offrir mon corps à cette appartenance.

    Ils sont le centre de ma soumission, d'une douleur subtile et enivrante, devenu très sensible, je n'ose des fois les toucher, ils sont une offrande parfaite.

    Nous sommes les tétons de Chriss nous vivons sur lui et il s'occupe bien de nous, il nous a fait percé pour nous embellir et nous rendre plus vivant. Il épile notre pourtour pour nous rendre plus beau et plus accessibles, relié parfois par une petite chainette il nous réunis pour jouer ensemble.

    Nous sommes sur lui mais nous ne sommes plus sa propriété, il nous a offert pour son bien-être, nous nous abandonnons à des mains experte qui nous font vivre des moments de plaisir.

    Nous sommes toujours disponibles et endurants pour  qu'il soit fier de nous, il aimerait rencontrer Madame S pour nous offrir à elle pour son plaisir sans limite.

    Mes seins sont les larmes de mon corps, j'aime être travaillé longuement par les ongles plus que par des pinces, j'aime sentir cette douleur infinie qui monte et qui descend, entre le chaud et le froid, la douceur et la douleur, ils me rendent fou.

    J'aime ce mot travail parce que je me sens plus un objet au sadisme que l'on façonne à devenir plus beau.

    J'aime remercier les mains qui me travaille, tendre ma poitrine en avant pour m'offrir, entendre la petit voix qui me dit « Offre toi encore et toujours plus, tu es l'esclave accompli qui se donne sans limite… »

    Mon épouse ma offert cette croix, je ne m'y attendais pas et cela m’a beaucoup touché, c'est aussi un accomplissement dans ma vie et pour tous les jours qui passent. Une reconnaissance pour moi de savoir que d'être soumis cela compte pour elle, de porter fièrement cette croix, bien qu’elle n'est pas ma Maitresse mais que tout cela est en partie possible grâce à elle.

    Que ces symboles ont une grande importance dans mon appartenance à toutes les femmes de ma vie et vous en faites partie. Séparés par la distance mais pas par l'envie de m'offrir à vous, mon engagement reste intraitable et mon droit perdu de vous dire non.

    Nous partageons ensemble des choses les plus intimes et ma vérité et à vous pour chaque centimètre de mon corps et de mon esprit.

    Ces photos sont pour vous, une offrande de mes seins pour votre plaisir et vos envies quel qu'il soit.

    Je serais éternellement reconnaissant pour ces moments que nous partageons ensemble.

    Sainte Reine de mes seins, il est sain pour moi de sentir vos bras qui m’étreignent…

     

    Votre Chriss.

     

    Les seins percés…

    Je me souviens avec émotion de l’instant ou Aaron et moi sommes allés chez cette perceuse qui a eu l’honneur de percer son sein gauche ; Près du cœur… Aaron avait peur, je lui tenais la main. Nous avons partagé ce moment intense et précieux. Et fort heureusement, son épouse a trouvé cela « joli ». Pour moi cela est « Notre » symbole d’appartenance, je sais qu’il porte fièrement ce piercing au sein pour se rappeler, chaque jour, qu’il est mien et qu’il a fait cela pour moi et pour nous…

    Je peux comprendre que pour ton épouse cela a dû être un symbole de partage et d’acceptation de ta vie de soumis et de pouvoir être le soumis d’une Maîtresse et ce avec son accord. Quelquefois, certains symboles, objets, bijoux, sont précieux à nos yeux et sont importants dans la vie du soumis ainsi que de la Maîtresse.

    Pour ce qui nous concerne, j’espère, un jour, travailler ces tétons de mes mains et te faire souffrir…

    Madame.S

     


    3 commentaires
  •          

    Oser franchir le pas ; Suite…

    Il y a quelques temps je vous écrivais… « Oser franchir le pas… Je me pose toujours des questions vous le savez, aujourd’hui j’aimerais savoir ce qui vous à « aidé » à basculer du fantasme à la réalité. Je veux dire que mon questionnement, passe tout d’abord par une première question :

    -           Comment avez-vous découvert le bdsm et ce qui vous a fait vibrer !?

                 Et dans tout logique, la seconde question…

    -           Quelle est la personne qui vous a donné réellement envie de franchir le pas et de vous lancer dans une relation réelle ? J’attends vos réponses par mail… A vos claviers.                         madame.sdu67@yahoo.fr »

    Voici le récit de Chriss, que je trouve très touchant et sincère. Comme toujours…

     

    J'avais 14 ans quand mon envie de soumission a commencé quand j'ai découvert un magazine porno ou il y avait une photo de deux femmes dominatrices tenant un mâle par les couilles. Cela m’a énormément troublé et je me suis mis à vouloir être à la place de ce soumis.

    Mais ce n'était qu'une photo et découvrir ce monde était compliqué à part quelques magazines il n'y avait rien...

    Les premiers plaisir de la masturbation, les premiers fantasmes ont déclenché cette envie, mais comment faire ?

    Je lu un livre de Xaviera Hollander une prostituée qui racontait sa vie entre le bdsm et d'autres pratiques, un livre qui m’a beaucoup intéressé et fait comprendre plus de choses. M’ouvrir sur ce monde.

    D'autres magazines comme Union m’ont fait découvrir d'autres idées, environ deux ans passaient et je publiais un petite annonce dans un magazine (Minuit plaisir) mais par pure curiosité.

    Je reçu deux réponses qui me firent découvrir que certaines femmes domina portait un intérêt à ce genre de demande, étant encore trop jeune pour me déplacer, cela restait juste un échange.

    Après mon apprentissage je suis allé à l'armée et un soir que je partais pour prendre le train je m'arrêtais dans un salon spécialisé, ce fus une de mes premières expérience dans le monde du bdsm.

    La suite fut de pleins de découvertes et de surprises sur moi-même et l'acceptation d'être un soumis a été aussi importante pourquoi aimer cela ?

    Accepter sa différence ?

    Les expériences sont venues petite à petit et ma première vraie Maitresse et celle décrite dans le poste d'une Maitresse de mes rêves.

    J'ai eu ma période souminateur et égoïste depuis j'ai bien compris que mes envies étaient autres que de bien servir et obéir à leurs désirs qu'aux miens les doutes ont été là mais maintenant je me sens utile.

    J'ai beaucoup progressé et un dressage intensif m’a été très bénéfique.

    Je remercie toutes ces Maitresses pour leur patience qui on fait de moi ce que je suis aujourd'hui.

    Je remercie particulièrement Madame S qui nous aident à nous accomplir, à témoigner de notre soumission, à la servir même éloigné et à la soutenir à tout moment.

    Chriss SV 68 VD 175 20

     

    Oser franchir le pas ; Suite…

    Comme je l’ai écrit il n’y a pas si longtemps, chaque personne à découvert le BDSM à sa façon ; A son « rythme ». Avec le passé qui nous caractérise. Les découvertes des plaisirs, de la masturbation. Des photos évocatrices et qui ne nous laissent pas indifférents ; Des émotions qui s’installent en nous et ne repartiront jamais…

    Chacun à son rythme disais-je plus haut et il est vrai que nous avançons chacun selon nos expériences ; Celles que nous avons envie de vivre et de partager. Celles que la Maîtresse nous impose pour être meilleur.

    Et il est certain que l’expérience est indispensable pour pouvoir en parler. Oser franchir le premier pas est complexe, mais c’est tellement beau de vivre alors les émotions que nous pouvons connaître, moi en tant que Dominatrice et mes esclaves mâles ou femelles.

    Il était important de souligner que tu es devenu le soumis que tu es grâce à ces Maîtresses croisées sur ton chemin. Elles ont été là pour t’apprendre. Me concernant, j’apprécie tes remerciements à mon égard. Je pense être une Maîtresse de confiance, respectueuse et envieuse de partages forts et vibrants mais en respectant les personnes qui me font face.

    Oser, toujours, voilà un mot qui reviendrait dans ma bouche, pour ne rien regretter. Jamais…

    Quant à toi, tu sais que tu as pris une place dans mon cheptel et que tu es important dans ce jardin que je construis chaque jour avec vous toutes et tous…

    Madame.S

     


    5 commentaires
  •  

    L’esclave disponible…

    L’esclave disponible…

    L’esclave disponible…

    Après une semaine intensive Madame S à invité quelques amis pour un moment de détente, après un SMS rapide et autoritaire je fus convoqué séance tenante.

    Ma cage et mon collier et marque d'appartenance me fut posé, affublé du réceptacle de leur envies présente,  redevenu chien de Maîtresse dans l'indifférence la plus complète. Elle m'ordonna de me poster sans bouger à l'endroit le plus simple des allées et venue de ses hôtes.

    Je suis le disponible de Madame S, place définie d'un dressage permanent le disponible attend ces Dames.

    Le disponible ou les convives de Maîtresse viennent à leur convenance se soulager, pratique et indispensable il sera remplis de leurs champagne.

    Madame S étant la première à utiliser le disponible, elle plaça sur son intimité un GO girl et dirigea le tube et le jet dans le réceptacle du disponible, sans perdre une seule goûte elle se soulage de son champagne intime.

    Les sanitaires sont fermés à clés pour la soirée. Jje suis le disponible de Madame S et de ses invités.

    Je fus rempli toute la soirée.

    Je fus sorti en fin de soirée dans le jardin pour vider le disponible et retrouver ma cage.

    Esclave disponible de Madame S.

    Chriss SVD 68 VD 175 20

     

    L’esclave disponible…

    L’esclave disponible…

    L’esclave disponible…

     

    J’adore ce masque qui semble avoir été fait pour toi et je le trouve très esthétique de plus ! Une convocation serait incontournable et je suis persuadée que je passerais une excellente soirée avec mon serviteur disponible.

    Et surtout, l’idée que mes invités puissent en profiter lors d’une soirée et ce pour se soulager m’excite terriblement !

    Tu serais parfait, à attendre là qu’on te sollicite pour être le toilette de la soirée. Ne pas pouvoir refuser quoi que ce soit. Mes directives seraient impitoyables. Tu ne pourrais rien me refuser.

    Madame.S

    L’esclave disponible…

    L’esclave disponible…

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique