• Les tâches ménagères par Aaron…

     

    Les tâches ménagères par Aaron…

    Faire le ménage chez Vous…

    Maîtresse,

    Chaque fois où Vous m'avez accordé ce privilège d'accomplir Vos Tâches Domestiques, Vous m'avez offert un moyen démesuré, de pouvoir méditer sur Votre Propre Destin, en devenant l'esclave de Votre Pensée. 

    J’ai toujours la sensation de perdre mes moyens et de trembler de tout mon corps, chaque fois où je m'approche de Votre Porte ; au moment où Vous ouvrez cette barrière réelle ou psychologique... peu importe... je dois faire le vide autour de moi, pour n'accueillir que Votre Désir d'Émeraude.

    Voilà de quoi alors, susciter mon admiration et toute mon affection pour Votre Grâce, Vous façonnez alors mon esprit, à l'image de cette flamme divine, qui s'appelle Maîtresse Sylvania. 

    Concernant, ces travaux qui nous tiennent tant à cœur, Vous savez que je me retrouve volontiers devant Votre Forêt pour la défricher, des heures durant... sachant que pour me remercier, Vous Vous installerez confortablement, le soir venu, dans Votre Fauteuil, pendant que nu et douché, je me retrouverai à Vos Ordres, sous une montagne de linge à repasser.

    J’apprécie énormément, dans ce cas, la continuité de ces gestes simples, que j'assimile par leur répétition, aux signes de croix qui aident les croyants à espérer devant le spirituel.... 

    Il Vous arrive parfois, de me ridiculiser devant Vos Proches, je ne peux, à ce moment, que m'en remettre à Votre Grâce, en déclinant toute forme d'égocentrisme, je Vous appartiens alors psychiquement; je ressens cela, chaque fois, comme une récompense et un réconfort profond. 

    Vous suscitez chez moi, une prise de recul salutaire dans une forme d'intemporalité, procurant beaucoup de réjouissances, aux embranchements de mon cerveau.

    Vous m'emmenez dans un autre rapport au temps, me donnant l'occasion de vivre parfois, aux Pieds d'une Déesse Romaine, d'autres fois dans la demeure d'une riche aristocrate, du XVIII ème siècle, ou encore dans les douves d'une reine celtique.

    Vous pouvez alors Vous accordez tous les droits possibles et inimaginables sur ma servile personne.... même les plus inavouables...

    Il n'existe alors pas d'autre échappatoire que de croire en Vous et à Votre Sentence si Solennelle, en prenant conscience de ma propre vulnérabilité, et en ressortant toujours plus aguerri de ce type d'expérience. 

    Alors que la vie ne cesse de nous rapprocher un jour du néant, dépendre de Votre Propre Volonté me donnera toujours le plus grand des plaisirs.

    Je pense très souvent à Votre Opiniâtreté qui n'a jamais cessé, de me traîner dans la poussière de Vos Pas, mais sans jamais me laisser tomber.

    Voilà tout ce qui fait Votre Profonde Humanité, dans ce contraste troublant, avec cette société moderne et aseptisée, nous donnant trop souvent l'habitude, de tout expliquer et justifier, mais en oubliant qu'il existera toujours des sentiments chez les êtres humains. 

    Il est pourtant providentiel d'avoir recours à une forme de jouissance consciente et admise, au plus profond de nos esprits consentants.

    Votre Volonté, doublée de chaînes et de cuirs, me parait comme le plus beau garant de ce bonheur.

    Aaron.

     

    Les tâches ménagères par Aaron…

    Tu as toujours, une façon bien à toi de parler du lien qui nous unit ; Et il est presque une évidence de te lire, tant j’aurais pu employer certes des mots différents, sans doute, étant à ma place de Maîtresse ; Mais notre lien est si fort que tes mots, nos mots semblent pour moi, complémentaires, évidents, si naturellement exposés dans tes écrits.
    Tu mérites amplement ta place dans mon cheptel, une place que tu as depuis tant d’années et d’autres à venir…
    Madame.S

     


  • Commentaires

    1
    Sixtytwo
    Mardi 3 Avril à 07:10
    Quel sublime texte d'Aaron, qui m'apprend quelque peu ce qui m'attend...
      • Jeudi 5 Avril à 08:32

        Un aperçu de ton devenir…

    2
    albin
    Mardi 3 Avril à 08:35

    belle histoire que la votre

      • Jeudi 5 Avril à 08:33

        La nôtre compte également pour moi. J’espère que tu le sais…

    3
    aaron
    Mardi 3 Avril à 10:58
    Oh Merci du fond du coeur ma Divine, comme si Vous et moi avions fusionné dans notre manière de penser...
    aaron
      • Jeudi 5 Avril à 08:34

        Fusions de cœur et d’esprit…

    4
    Chriss
    Mardi 3 Avril à 11:44

    Belle aude à ta Maitresse des sentiments très fort et utiles ,ne jamais rechigner à la tâche ,tj se sentir coupable de ne pas en faire asser qui caractérise cette envie de bien faire pour une Reine de nos jours et bien réelle .

    Chriss S V 68 VD 175 20

     

      • Jeudi 5 Avril à 08:35

        Toujours se sentir coupable de ne pas en faire assez. J’aime cette vision pour les tâches ménagères chez Madame.S

    5
    Godeline
    Mardi 3 Avril à 13:48
    Oh Maitresse, l'écriture de Aaron me fait vibrer. Les expériences décrites font galoper mon imagination et me mettent en souffrance. Ses mots sont particulièrement bien choisis et j'avoue Maitresse que cette lecture sur une table de café a réveillé mon clitoris. Je n'osais pas me lever, encore une fois prisonniere de votre présence avec les scènes décrites par Aaron .
    Votre Godeline servile.
    6
    Godeline
    Mardi 3 Avril à 19:17
    7
    Godeline
    Mardi 3 Avril à 19:28
    "Vous suscitez chez moi, une prise de recul salutaire dans une forme d'intemporalité, procurant beaucoup de réjouissances, aux embranchements de mon cerveau."
    Merci Aaron.
    Godeline
    8
    La chose
    Dimanche 8 Avril à 17:56
    J aimerais bien faire parti de votre cheptel Madame S
    9
    Anton
    Samedi 21 Avril à 19:28
    Vous servir et espérer un compliment, recevoir une brimade et recommencer. Être soumis !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :