• Les tâches ménagères par Anton…

    Les tâches ménagères par Anton…

     

    Bonjour Maîtresse,

    Vous nous avez interpellés sur notre plaisir à réaliser vos tâches ménagères. Difficile pour moi de répondre à cette question dans la mesure où je n'ai jamais eu cette chance. Néanmoins, je voudrais disserter sur plusieurs points :

    - Le plaisir de réaliser les tâches ménagères de manière générale

    - Mon expérience en la matière

    - Des pensées pour ma Maîtresse.

     

    Pour commencer, je dois dire que je n'aime pas les tâches ménagères, je n'aime pas jardiner et je n'aime pas bricoler. En fait, je préfère encore réaliser des tâches ménagères que jardiner ou bricoler. Il n'y a qu'une tache qui me plait, celle qui consiste à faire la cuisine.

    Personnellement, je n'ai pas l'habitude de réaliser des travaux physiques. Repasser, passer le balai et laver par terre, faire la vaisselle ou jardiner, toutes ces taches m'épuisent et me donnent mal au dos. Depuis que mon épouse est vraiment malade, je m'applique néanmoins à réaliser ces taches à sa place. Je fais la vaisselle tous les soirs, et le week-end, je fais les lessives et le repassage de la semaine, et je nettoie par terre le rez de chaussée. Et plus les semaines passent, moins cela me donne mal au dos et moins cela me fatigue, je dois m'habituer.

    J'aime faire la cuisine car j'aime manger de bonnes choses, mais surtout j'aime le partager. J'aime voir les convives se régaler et l’atmosphère des repas entre amis ou en famille. J'aime trouver de nouvelles recettes, j'aime accorder les plats avec de bons vins. J'avais abandonné la cuisine car mon épouse, bonne cuisinière, avait tendance à me regarder faire en me disant qu'elle n'aurait pas fait comme si ou comme ça, ce qui avait tendance à m'agacer. Et notre cuisine était ridiculement petite. J'ai retrouvé le chemin des fourneaux quand nous avons déménagé dans une maison avec une grande cuisine, et également depuis que mon épouse est tombée à nouveau malade.

    Pour finir sur ce point, je confirme que les tâches ménagères ne me procurent pas de plaisir, mais que je le fais pour soulager mon épouse.

    Quand j'étais au service de Maîtresse Olivia, j'accomplissais quelques taches ménagères pour elle. Je passais l'aspirateur quand j'arrivais chez elle le premier, je faisais la vaisselle et la cuisine. Nous nous voyions à l'époque principalement certains soirs de semaine, et cela ne m’a laissé que peu de temps pour la seconder. J'accomplissais mes taches avec beaucoup de soin mais surtout beaucoup de stress, car elle était très exigeante et ne lâchait rien passer. Et j'ai beau être un soumis, je n'ai jamais aimé me faire punir parce que je n'avais pas été à la hauteur de ma Maîtresse. Je me rends compte avec le recul que je n'ai jamais vraiment eu l'occasion d'accomplir des tâches ménagères pour une Dominatrice.

    Maintenant que j'accomplis ce genre de taches plus souvent, j'aime m'imaginer le faire pour vous Maitresse. Je m'imagine avec mon tablier de soubrette, les fesses à l'air prêt à recevoir une petite fessée pour me faire accélérer. Je me vois ainsi quand je repasse, quand je passe le balai et que je lave par terre. Je me vois ainsi à votre service, alors que je ne suis en fait que chez moi. Mais cela me donne la force de continuer, cela me rapproche de vous.

    Vous l'aurez donc compris, je ne vois pas comment je pourrais ne pas prendre du plaisir à vous seconder dans vos taches, mais uniquement que vous puissiez en profiter. Et vous aurez compris que je m'appliquerais pour une seule raison : espérer vous voir satisfaite et qui sait, obtenir un compliment.

    J'aime penser à vous et à me sentir soubrette quand je fais le ménage, ce que je vais à nouveau faire ce week-end.

    Je pense à vous.

    Anton.


  • Commentaires

    1
    Chriss
    Mardi 27 Mars à 19:33

    Je comprend que certain n'aime pas faire des tâches domestique nous avons tous nos calitès et nos défaut mais nous devons aussi accepter que cela et notre rôle et que nous devons  accepter de passer par une éducation et un dressage pour nous surpasser au désir de notre Maitresse.

    Chriss S V 68 VD 15 20

      • Jeudi 29 Mars à 14:05

        Je suis d’accord sur ce point qui me semble important ; Même si l’on n’aime pas telle ou telle chose il faut le faire quelquefois à la demande ou pour le plaisir de sa Maîtresse. Et il est impossible selon moi de refuser.

    2
    aaron
    Mardi 27 Mars à 23:01
    Maîtresse,
    nous avons chacun une manière différente d'appréhender les choses..
    aaron
      • Jeudi 29 Mars à 14:06

        C’est vrai et c’est ce qui fait que vous ayez toutes et tous des qualités différentes.

    3
    Anton
    Mercredi 28 Mars à 07:36
    Reste maintenant à trouver le moment où Anton se transformera en soubrette de Madame S.
      • Jeudi 29 Mars à 14:07

        Cela arrivera, toi et moi nous le savons Anton. Patience.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :