• « Ma » Maîtresse…

     

    « Ma » Maîtresse…

     

    Maîtresse,

    Mon raisonnement Vous paraîtra peut-être puéril, mais je ne me lasse jamais de revivre ce frisson qui me fit trembler ce 11 juillet 2005... Lors de notre première rencontre.

    Je savais qu'à la vitesse où mon cœur s’emballait, et où mes yeux s’illuminaient, devant Votre Personnalité toute entière, j'avais cette certitude de trouver, une Perle Rare, Celle qui allait combler un manque qui me faisait tant défaut.

    Vous me faisiez vivre un véritable coup de foudre sado-masochiste, où seule Votre Parole et l'éclat de Vos Yeux, allaient m'ouvrir le Chemin; celui de l'obéissance à Votre Culte.

    Je sais qu'un coup de foudre n’est jamais garant de rien, ni de durée, ni de bonheur dans une relation amoureuse, mais très certainement parce que Vous avez placé au-dessus de l'amour, notre Relation, depuis toutes ces années, qu'elle a réussi à trouver une place prépondérante dans notre mythologie secrète.

    Il a du sens pour Vous et moi, à nous accrocher à un imaginaire, qui peut à tout moment devenir réalité, Vous en savez quelque chose....

    Sans aucune explication, et dès les premières minutes, Votre Présence viendra inexplicablement me combler ; comme si l'Une et l'autre étions capables de nous donner des nouvelles sans s'être jamais connues, sur la base d'un véritable échange... gainé de cuir noir, d'aiguilles, de Champagne et de chaînes.

    Ce que je trouve absolument génial, c'est cet instinct fusionnel, pouvant naître entre Vous et moi.

    Quoi de plus dévastant que devoir subir Votre Regard d'Émeraude si Captivant, sentir les vibrations de Vos Paroles me faire trembler ou encore devoir admirer le contour si parfait et si sensuel de Vos Extrémités, alors que je me retrouve nu et enchaîné devant Vous.

    Nous ne pouvons trouver plus belle et plus hallucinante coïncidence dans cet équilibre et dans la perception de deux êtres, notamment une Maîtresse et Son esclave.

    Évidemment cette histoire nous dépasse, parce que nous étions Vous et moi, longtemps seules, lorsque Vous m'avez appris à vivre cette belle histoire, devenant un patrimoine commun.

    Aaron.

     

    Une rencontre, un coup de foudre BDSM, qui ne ressemble qu’à « Nous ». Notre chemin devait se croiser, pour ne plus faire qu’un, quelquefois, entrelacés et vrais. Sincères et terrifiants moments ! Vibrations communes, pour nos désirs, plaisirs et une enivrante envie d’être Moi, d’être Toi… A faire pâlir de jalousie ceux qui nous envient et qui ne connaîtront jamais ce que nous nous pouvons partager, depuis 13 ans déjà… Et pour longtemps, très longtemps encore…

    Madame.S

     


  • Commentaires

    1
    Sixtytwo
    Jeudi 13 Septembre à 07:14
    Très beau texte comme Aaton sait le faire ! Il est tellement vrai que vous avoir rencontré a changé mon existence, mais moi j'en suis presque à 5 mois seulement, mais qui ont passés si rapidement....
      • Jeudi 13 Septembre à 20:52

        Aaron à quelques années d’avance, mais cela ne lui donne aucune « avance ». Il me connaît bien certes mais ensuite il y a tout ce qui entoure la relation et nous fait grandir…

    2
    Chriss
    Vendredi 14 Septembre à 06:26

    Il y a des rencontres qui ne s'explique pas elles sont naturelles et spontanée et souvent très belle.

    Le plus important reste le respect mutuel  et l'envie de vivre des histoires merveilleuses.

    Chriss SV 68 VD 175 20

      • Samedi 15 Septembre à 13:13

        C’est vrai qu’il y a des rencontres différentes de certains autres instants. Cela ne s’explique pas ; Un feeling, un ressenti. Ensuite, il y a tout ce que l’on construit autour et il faut du temps et y croire…

    3
    Anton
    Vendredi 14 Septembre à 08:02
    Les histoires BDSM sont toujours uniques je pense, car le Dominant et le dominé sont amenés à se dépasser tout au long de la relation. Ce texte me ramène quelques années en arrière avec un peu de nostalgie !
      • Samedi 15 Septembre à 13:27

        Il est bien important de souligner que les deux personnes sont amenés à se dépasser, car on a tendance à dire que c’est le soumis, mais je pense que la personne dominante doit tout autant, voir quelquefois, plus fortement, se dépasser pour être à la hauteur ; Les deux acteurs ont un rôle important…

    4
    aaron
    Samedi 15 Septembre à 22:51
    Maîtresse,
    j'aime me souvenir de Vos Moments Troublants.
    aaron
    5
    Godeline
    Mercredi 19 Septembre à 00:55
    Magnifique fusion....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :