• Mon plus beau souvenir par Doggy…

     Mon plus beau souvenir par Doggy…

     

    Bonjour Madame S,

    Mon plus marquant souvenir remonte à 1978, il y a déjà 40 ans. J'avais alors 23 ans.

    Suite à une annonce parue dans la revue "swing", j'avais répondu à une Maîtresse âge de 45ans qui demeurait dans le bas Rhin. Après avoir échangé par courrier durant quelques semaines, il fut convenu que je vienne passer quelques jours chez elle en tant qu'esclave.

    Elle tenait un magasin de souvenirs à La Petite Pierre, petit village alsacien. Elle habitait alors Wimmenau, un autre village à proximité.

    J'arrivais un début d'après-midi devant son magasin ou je garais ma voiture. Je m'assurais qu'il n'y avait pas de clients au moment où je pénétrais à l'intérieur. J'étais vraiment très stressé et mon cœur battait très fort.

    Maitresse Simone se tenait derrière son comptoir. Je découvrais alors une femme pas très belle, au visage dur, de taille moyenne, au physique enveloppé.

    Son accent alsacien et tranchant ajouta à mes angoisses et j'avais du mal à m'exprimer clairement.

    Elle me précisa qu'elle devait tenir sa boutique jusqu'à 19 heures.

    En attendant, je fus conduit à l'étage où il y avait une chambre donnant sur la rue avec un lit ou je fus autorisé à me reposer de mon voyage. Je me retrouvais alors allongé sur ce lit, incapable d'avoir des pensées cohérentes.

    Au bout d'un moment, j'entendis ses pas dans l'escalier qui montait à l'étage.

    La porte s'ouvrit et je me suis naturellement levé à son entrée dans la chambre.

    Elle me fit mettre à genoux, à ses pieds, me demandant de baisser mon  pantalon et mon slip. Elle prit mon sexe et mes couilles fermement dans ses mains riant de me voir aussi impressionné !  J'étais alors incapable de bander.

    Elle s'allongeant alors sur le bout du lit, je me tenais toujours à genoux.

    Elle releva sa jupe et ne portait pas de culotte.

    M'agrippant par les cheveux que j'avais assez longs à cette époque, elle attira mon visage jusqu'à sa vulve poilue que j'ai dû lécher longuement.

    C'était si impressionnant pour moi que de me retrouver dans cette position, léchant maladroitement cette femme bien plus âgée que moi qui me tenait par les cheveux pour maintenir ma tête entre ses jambes !

    J'avais perdu toute notion du réel et m'exécutait comme un automate.

    Cette première pour moi n'a peut-être rien d'extraordinaire mais fut un marqueur très puissant qui m'a poussé irréversiblement vers la soumission…

     

    Doggy.

     


     

     

    Une Maîtresse Alsacienne, pour une première… Tu constateras que sur les terres Alsaciennes, celles-ci regorgent de belles plantes. Un peu plus jolie pour ma part, si j’en crois ton récit de cette femme trapue et avec un accent que fort heureusement je n’ai pas pour ma part…

    Un jour reviendras-tu dans le Grand Est, à la frontière avec l’Allemagne ? Qui sait…

    A mes pieds…
    Madame.S

     


  • Commentaires

    1
    doggy
    Mercredi 28 Novembre à 08:51

    Bonjour Madame S

    merci pour cette publication qui renforce mon espoir de rejoindre vote cheptel. Sur ces terres Alsaciennes, j'ai connu, il y a bien longtemps, l'éveil de ma soumission .

    Je reviendrai sans nul doute sur ces même terres d'Alsace ou demeure une Maîtresse authentique au regard émeraude  oh combien plus jolie! Aux pieds de laquelle je souhaite me prosterner et y trouver ma place.

    Doggy 

     

      • Jeudi 29 Novembre à 17:47

        Mais Doggy serait-il flatteur ! J’apprécie !! Il est vrai que l’Alsace regorge de précieuses choses, surtout pendant les fêtes de l’avant…

    2
    Chriss
    Jeudi 29 Novembre à 07:34

    Nous avons tous connu cette première fois ou rien n'étais comme nous l'avions imaginé mais notre nature nous pousse à ce surpasser et à accepter cette vérité. 

    Chriss SV 68 VD 175 20

      • Jeudi 29 Novembre à 17:48

        J’imagine combien l’esprit doit être torturé lors de vos premiers rendez-vous ! L’intensité de l’instant…

    3
    aaron
    Vendredi 30 Novembre à 09:22
    Maitresse,
    C'est vrai que ce geste de lécher ainsi, Celle en qui l'on croit, a quelque chose d'intemporel... Vous en savez quelque chose...
    aaron
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :