• Nouveau défi. Dessinez votre soumission par Arya…

     

    Nouveau défi. Dessinez votre soumission par Arya…

     

    Puisque tu m'as élue et sortie de mes doutes

    Que tu m'as mise à nu pour tracer une route

    Dans mon cœur sur ma peau à l'encre d'émotion

    Et me laver à l'O de la révélation

    Dans ce beau rituel qui est ma renaissance

    Moi  la venue à toi par l'Ouest des supplices

    Toi qui m'attendais à l'Orient des délices

    Écoute mon appel et entends ma patience

    Je sais tous les degrés de mon apprentissage

    Que sans honnêteté il n'y a pas de courage

    Qu'à l'autel des serments, comme une pénitente,

    Il me faudra souvent revenir en attente

    Je suis la pierre brute qui peut nourrir ta main

    La muette sans lutte qui te veut pour gardien

    Laisse-moi me plier à l'airain de tes jeux

    Laisse-moi donc passer la porte de tes vœux

    C'est entre ces piliers où je te suis offerte

    Que tu peux décider de ma joie ou ma perte

    Je viens les yeux bandés sous ton œil vigilant

    Subir la loi sacrée de tes attouchements

    Suivre l'initiation qui me fera complète

    Jusqu'à consécration si vraiment tu le souhaites.

    Tes règles je suivrai en toute obéissance

    Tes épreuves jamais ne me seront offenses

    Car elles sont la clé de ce monde invisible

    Que tu peux révéler en usant des possibles

    Fermant ce cercle noir à mon cou implorant

    Tu m'offres ton vouloir et moi j'oublie le temps

    Ce sont des heures blanches qui s'ouvrent à l'infini

    Ce sont des heures franches où toujours tu écris

    Tes maux pour me surprendre à l'émoi de ma peau

    Où je me laisse prendre à tes coups de ciseaux

    Qui viennent lacérer ma raison et mes peurs

    En artisan zélé tu œuvres sans erreur.

    A 3 je ne suis plus et j'ai toujours été

    Celle que tu as voulu un jouet transcendé

    Et je suis sur la croix liée pour ton plaisir

    Tendue selon ton choix miroir de tes désirs

    Lune offerte à ta force, aux baguettes de buis

    A la branche à l'écorce de l'acacia qui suit

    Aux griffes de tes doigts aux caresses du gant

    Au souffle de ta voix au cierge pleurant

    Une géographie sur mes globes brûlants

    Éphémère graphie ....

    A 5 en équilibre un baiser me ravit

    Sur ma chair qui vibre il scelle l'harmonie

    Tu me mets à tes ordres Tu me places hors du monde

    Et de tous mes désordres tu viens régler la ronde

    En compagnon subtil attentif au voyage

    Des larmes sous mes cils tu gardes témoignage

    Et c'est là ta sagesse et c'est là la beauté

    De cette étrange ivresse que tu sais me donner

    Ô ma Maîtresse alchimiste quand tu me fais ployer

    Sous la corde et les nœuds pour que mon plaisir flambe

    Le delta lumineux au compas de mes jambes

    Ouvre ce lac d'amour qui toujours t'est dédié

    Mystère où ton discours sait se désaltérer

    Et quand la volupté m'emporte au firmament

    A 7 sans hésiter je suis femme vraiment

    Étoile rougeoyante à ta voûte céleste

    Une putain sacrée, ta sœur et tout le reste

    Tu me couvres d'un drap je te demande grâce

    Et je suis dans tes bras heureuse heureuse et lasse

    Certaine de ma voie quand je croise tes yeux

    Et ma lune flamboie au soleil de tes vœux

     


     

    Un texte que je trouve sublime;

    Et même s'il n'est pas de toi Arya, il comporte des mots forts, exprimés pour notre relation;

    Et il me touche énormément.

    Je te le dis également pour le dessin que tu as fait pour réaliser mon défi ! Doublement bravo.

    Un défi brillamment réalisé !!

    Je suis très fière de toi.

    Madame.S

     


  • Commentaires

    1
    Sixtytwo
    Mercredi 2 Mai à 07:10
    Complètement et doublement bluffé ! Je découvre une Arya artiste ! Bravo pour ton ode à Madame !
      • Mercredi 2 Mai à 18:23

        Arya m’a bluffée moi aussi ! Un dessin superbe et un texte qui m’a beaucoup émue…

    2
    Chriss
    Mercredi 2 Mai à 07:45

    Entre le dessin qui est magnifique et le texte très fort ont imaginent bien la réelle complicité, une vraie déclaration d'amour .

    Chriss S V 68 VD 175 20

      • Mercredi 2 Mai à 18:24

        Une déclaration d’amour, voilà qui me trouble… Je sais que mon Arya est une femme qui tient à moi, comme je peux tenir à elle. Je sais qu’elle le sait, que nous le savons toutes les deux…

    3
    Aline
    Mercredi 2 Mai à 11:14

    Je reste sans voix

    Aline admirative

      • Mercredi 2 Mai à 18:25

        Il y a de quoi être admirative effectivement, mon Arya m’a fortement étonnée et surtout fait très plaisir quand j’ai découvert son dessin fait de ses mains et le texte qui accompagne le tout. Superbe.

    4
    Godeline
    Mercredi 2 Mai à 15:08
    Magnifique Alchimie...
    5
    aaron,
    Mercredi 2 Mai à 16:09
    Maîtresse,
    Complètement epoustoufle par l'oeuvre et le poème d'Arya.
    aaron
      • Mercredi 2 Mai à 18:27

        A ton tour, tu découvres le chef d’œuvre de mon Arya et j’en suis fière, elle est digne d’être ma soumise et cette femme compte beaucoup pour moi. Elle est mienne et je suis heureuse.

    6
    Anton
    Vendredi 4 Mai à 07:28
    Le dessin de Arya est vraiment superbe. On sent la touche féminine.
    Je suis heureux pour vous deux car je sens que vous avez de grands moments à vivre ensemble.
      • Dimanche 6 Mai à 16:44

        Oui, de grands moments à vivre ensemble, une véritable complicité est née, forte, précieuse…

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :