• Retour sur Paris…

    Retour sur Paris…

     

    Pour celles et ceux qui, curieuses et curieux attendaient des détails croustillants, vous pouvez vous déconnecter.
    Je ne parlerais pas ici des instants vécus avec Sixtytwo dans notre intimité.

    Je voudrais simplement revenir sur un week-end passé dans la capitale et vous conter quelques menus détails..

    Retour sur vendredi 1er juin...

    Pour ce week-end parisien, je dirais que j'ai été heureuse de revoir cette si jolie ville, riche de monuments et d'eau tout au long de la Seine; Le voyage en TGV m'a paru si rapide; J'ai eu le plaisir de croiser des gentlemans dans le train pour monter et descendre ma valise !

    Sixtytwo était si heureux de revoir sa Maîtresse ! Nous avons pris sa voiture et sommes allés nous garer pour dîner au restaurant "le Procope"; Je vous propose d'aller jeter un œil sur leur site internet. Le plus vieux restaurant parisien.

    Je connaissais l'endroit et j'ai apprécié d'y retourner.

    Il pleuvait sur la capitale, il faisait lourd et chaud.

    C'était bon de prendre le temps de dîner après une longue journée; De papoter avec Sixtytwo et de nous retrouver.

     

    Réveil vers 8 heures le samedi matin. Je n'ai presque pas dormi... Nous descendons prendre le petit déjeuner dans la salle prévue à cet effet au premier; Nous sommes au 4ème;

    Il y a un très joli ciel bleu parsemé de quelques nuages mais un temps ensoleillé et chaud.

    Puis il fallait nous hâter pour la journée; trouver déjà un coiffeur, ce que nous avons fait sans trop de difficultés. Dommage je pensais que le défi que j’avais demandé à relever à Sixtytwo lui serait moins favorable ! Alors que Sixtytwo a dû faire face à de nombreux refus car nous étions samedi, nous en avons trouvé un. La coiffeuse était très agréable et a vraiment bien effectué mon shampooing et brushing; Je me sentais encore plus belle !

    Puis nous sommes allés à la boutique Démonia. Sixtytwo était ébahi devant tant de choix possibles et des odeurs de cuir et de latex. Je l'ai taquiné sur plusieurs objets et j'ai fait mon marché selon mes envies;

    Je lui ai dit de demander au vendeur de nous renseigner sur les appareils pour travail anal. J'ai pensé qu'il serait très gêné et finalement il a été très bien ! Le vendeur, complice, nous à bien vendu certains articles; Dont un destiné au plaisir de la femme et la stimulation du clitoris; je n'ai pas encore testé!

    Pour poursuivre, j'ai demandé à Sixtytwo de nous rendre au Trocadéro, j'aime cet endroit pour voir la tour Eiffel un peu d'en haut, sur les jardins en profondeur et les fontaines. Nous avons pris quelques photos.

    Nous sommes restés un moment à contempler le paysage. Et nous sommes repartis.

    Ensuite je voulais que nous nous rendions chez Angelina rue de Rivoli. Encore un endroit que j'affectionne particulièrement... Et nous avons fait un superbe goûter et bu une coupe de champagne avec du jus d'orange ! Je ne connaissais pas et c'était intéressant. Douceurs salées et sucrées... Un très beau moment dans un endroit daté mais qui moi m'inspire malgré le flot de touristes incessants....

    Un petit détour vers l'arc de triomphe... et nous sommes revenus vers notre hôtel.

    Et une pause était ensuite importante à l'hôtel....

    J'ai demandé à Sixtytwo d'appeler le club où je souhaitais me rendre et de se présenter, pour demander quelques renseignements avant notre venue; Maîtresse Stéphanie n'était pas très avenante et se donnait un « genre », assurée mais pas agréable donc. Un ton un peu sévère mais sans plus non plus. J'avais hâte de la croiser vraiment.

     

    Pour la soirée... Avant de nous rendre au club l'Escarpin. Nous avons dîné sur une terrasse proche du club;

    J'ai vu que Sixtytwo était très distant j'ai remarqué qu'il ne parlait pas beaucoup et n'avait pas ou peu d'appétit. Il m'a dit qu'il avait une boule à la gorge après son appel au club.

    Je me suis dit que je devais être très attentive à lui et faire attention à ce que cela se passe au mieux.

    Je lui ai surtout dit de me faire confiance, toujours....

    Vers 22 heures nous avons sonné. Maîtresse Stéphanie a ouvert la porte. J'ai dit alors que nous étions les personnes qui avions téléphonés un peu plus tôt dans la soirée. Un bon accueil.

    Néanmoins, il n'y avait presque personne dans le club ! Une déception pour moi. Je ne m'attendais certes pas à une soirée d'exception mais à part Maîtresse Stéphanie, son "portier" et un homme dans un fauteuil; personne...

    Elle nous a alors proposé de visiter le club, visite rapide car l'endroit n'est vraiment pas très grand mais peut être intime pour certains; Elle avait parlé d'un endroit pour se changer au téléphone mais finalement peu d'intimité; Je suis restée avec mon jeans. Dommage j'avais apporté une tenue adéquate.

    Sixtytwo, toujours très intimidé, écoutait les échanges que j'ai pu avoir avec la Maîtresse. Nous avons pris un verre. J'ai demandé depuis combien de temps ils existaient; Elle m'a répondu 5 ans. Divers échanges sur les dominatrices très jeunes qui sortent un peu de partout sans savoir où elles vont ! Des connaissances communes, des soirées diverses. Échanges agréables. Mais elle semble respectueuse des dominatrices qui fréquentent son club. C'est appréciable.

    Malheureusement (et je m'étais renseignée auprès de plusieurs personnes avant mon voyage), il n'y avait pas de soirée spéciale dans son club samedi. Alors qu'il y en avait eu une important la semaine précédente ! Du coup personne ce samedi.

    A part un homme, qui au départ a été en retrait, j'ai cru qu'il était soumis et au final, à un moment après avoir écouté nos échanges et autres conversations est venu au bar. Maîtresse Stéphanie nous a présenté Maître Allister; Qui s'est avéré être très assuré, et connait tout le monde ! Et bien évidement il a fait toutes les soirées en Europe, Londres, Amsterdam, Berlin ! Hallucinant comme il était connu et comme il connaissait tout le monde; La patronne lui a offert une bière. Il nous a parlé de son expérience et de sa faculté à utiliser ses fouets d'une façon bien précise. Sans toucher forcément la personne, "juste lui faire entendre les sons dans l'air ! De ne faire que des étincelles pour faire peur !"; Ce que j’ai trouvé regrettable, c’est qu’il n'arrêtait pas de parler de lui, sans jamais s'intéresser à moi un instant !!

    Je voyais de plus Sixtytwo comme se décomposer. Cet homme lui faisait peur;

    Moi je me disais, si nous descendons dans la pièce en sous-sol, cet homme va nous suivre !!

    A un instant il a dit : "Nous pouvons descendre et nous amuser !". C'est alors que j'ai gentiment dit que mon soumis était débutant et que je ne voulais pas le forcer à quoi que ce soit. Que je ne "sentais" pas les choses ce soir et que nous allions prendre congé. Je crois que j'ai surpris tout le monde avec mon refus; Mais je ne regrette rien. Sixtytwo est débutant et je ne sais pas ce qu'aurait pu faire cette femme et cet homme; Je suis garant de mon soumis et je ne voulais pas le mettre dans une fâcheuse posture; Et je sais que j'ai eu raison ! Nous sommes partis,

    Sixtytwo a réalisé que j'avais pris la meilleure des décisions qu'il soit et m'a remercié; Je lui ai dit qu'il pouvait me faire confiance et que je venais de le lui prouver;

    Que je savais prendre les bonnes décisions, pour lui. Il était heureux que je dise que nous n'allions pas rester il a été soulagé.

    Nous sommes rentrés, un peu déçus, certes, à l'hôtel.

    J'ai alors mis ma tenue de dominatrice et la suite, nous la garderons pour nous deux... Dans la nuit.

    Je vous dirais juste que je l'ai piétiné alors qu'il était sur le ventre…

    Qu'il a bien moins supporté la douleur que lors de notre première rencontre à Strasbourg;

    Qu'il était très déçu de ne pas "assurer" face aux sévices de sa Maîtresse.

    J'ai tenté de le rassurer lui disant que rien n'est jamais pareil. Qu'on pense être capable de "tout" supporter mais que certains jours, certains contextes font que...

    Nous nous sommes couchés vers 2 heures;

     

    Dimanche matin, peu de sommeil à nouveau pour moi.

    Nous avons fait nos bagages, il fallait quitter l'hôtel avant midi. Nous avons fait un tour proche de Montmartre.

    Déjeuner dans un restaurant face à la gare de l'Est; Derniers instants avant le départ;

    Arrivés sur le quai; impossible pour Sixtytwo de m'accompagner à mon wagon. Départ, précipité; Terrible moment auquel nous ne nous attendions pas; Au revoir furtif.

    Et il fallait s'installer dans le TGV. Regarder les paysages défiler, ceux qui me ramenaient en Alsace...

    Un beau week-end, malgré la soirée un peu ratée; enfin pas pour moi, sans doute un peu plus pour Sixtytwo qui était heureux d'aller dans un club SM. Il y aura d'autres moments, souhaitons-le; différents...

     

    Madame.S

     


  • Commentaires

    1
    aaron,
    Lundi 11 Juin à 07:36
    Maîtresse,
    Mon Dieu, quel magnifique récit sur Vos Aventures Parisiennes qui ont dû rendre Sixtytwo toujours un peu plus amoureux de Vos Pratiques.
    aaron
      • Mardi 12 Juin à 20:12

        J’espère qu’il gardera un bon souvenir de ce séjour, certes un peu décevant pour le club mais un week-end qui nous à permis de nous connaître, encore un peu plus et de nous accorder une confiance nouvelle…

    2
    Sixtytwo
    Lundi 11 Juin à 08:24
    Merci à vous Madame, j'ai passé malgré tout un week end inoubliable et vraiment très agréable d'être en votre compagnie, même si je suis encore maladroit, je ferai tout pour changer cela, et encore un tout grand MERCI de m'avoir retiré des griffe de ce Maître Allister qui me faisait penser avoir envie de faire un tartare de là chair de mon postérieur avec son fouet !!!
      • Mardi 12 Juin à 20:14

        Je suis là, aussi, pour te protéger et savoir ce qui est bon ou non pour toi. Tu as compris que tu peux me faire confiance et que cela est important dans notre relation. Un week-end que je garde en mémoire moi aussi.

    3
    Aline
    Lundi 11 Juin à 09:47

    Quelle maîtrise !

    Une grande Dame !!

    J'adore !!!

    Aline impatiente

    de prendre le relais

    Pourquoi pas avec Aaron ?

    Qu'en pensez-vous ma Dama

    Aline à genoux

     

      • Mardi 12 Juin à 20:16

        Une grande Dame effectivement je suis ! Sans modestie j’aime à le dire. Prendre le relais Aline ? A Paris ? Avec Aaron tu sais qu’il est dépendant de ses déplacements partout en France et pas toujours à Paris. Compliqué…

    4
    Anton
    Lundi 11 Juin à 20:26
    Sixtytwo vous a offert un bien beau weekend. Dommage que la soirée en club n'ai pas été à la hauteur de vos espérances conjointes. Il a du être vraiment déçu.
    Encore que, un weekend entier avec vous, quel privilège !
      • Mardi 12 Juin à 20:18

        Je ne pense pas que Sixtytwo soit vraiment déçu de cette soirée au club ; Lui et moi sommes d’accord sur le fait que ma décision de quitter les lieux était la meilleure pour sa « protection » ; Il est débutant et pour moi il était impensable de le laisser entre des griffes que je ne connais pas. Et comme tu le soulignes, un week-end à mes côtés, cela doit être « suffisant » pour être un soumis heureux…

    5
    Élève Pascal
    Mardi 12 Juin à 06:45
    Huhm, rien ne vaut l’assurance et l’excellente prise de décision d’une bonne Maîtresse !
    J’ai la chance de connaître ces situations !
    Mes respects, Madame S
    Élève Pascal
      • Mardi 12 Juin à 20:19

        Il est important de savoir prendre les bonnes décisions et aux bons moments pour une Maîtresse ; Je trouve cela respectueux et très important.

    6
    yaya
    Mercredi 13 Juin à 06:58

    voila un sixtytwo en de très bonne mains ...encore un soumis heureux et une maîtresse satisfaite quoi de mieux .

      • Jeudi 14 Juin à 16:16

        Oui quoi de mieux effectivement, un soumis entre de bonnes mains et une Maîtresse « raisonnable »…

    7
    bruno_slv
    Vendredi 29 Juin à 22:28

    Merci beaucoup de partager ces instants avec nous, Madame. Comment ne pas comme à chaque fois envier celui qui a eu la chance de mériter d'être à Vos cotés !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :