• Mon meilleur souvenir par Godeline…

     

    Mon meilleur souvenir par Godeline…

    Bonjour Divine Maîtresse voici ce que j’ai vécu comme seule et unique expérience... il y a 25 ans…

    Joëlle était une femme qui à l'époque avait 10 ans de plus que moi. Nous sommes entrés en relation via le Minitel. Assistante de direction dans une grande entreprise, divorcée.

    Au début, nous avions des conversations érotiques. Elle me parlait de son corps, puis me demandait de la lécher, elle voulait entendre ma langue et des bruits de succion... Lèche mes seins ! Ma chatte ! Mon anus !

    Petit à petit, elle me traitait de bon petit chien lécheur... lécheuse... puis chienne…

    Petit à petit, je pris du plaisir à être traité d'une manière féminine.

    Un jour elle me dit, puisque tu es une bonne petite chienne, tu seras obligatoirement nu(e) pour nos conversations avec un collier  au cou et tes testicules bien ligaturés.

    Une chaîne complétera le tout... Je veux l'entendre traîner sur le sol quand tu me parles !

    Puis, elle me fit comprendre que je devais faire comme elle... Caresse tes tétons ! Pince-les! Suce un gode!...je dus improviser avec un manche de brosse à dents… Puis: cet ordre: Sodomise-toi! Je découvris ma rondelle zone érogène palpitante.... je l'entendais râler, monter en jouissance ... Puis cet ordre sec ...

    Branle-toi dans un verre ! Cela devait être rapide !

    Et puis cet ordre... Bois! Première découverte de cette liqueur dans ma bouche. Acre,  j'étais honteuse...bien et fière.

    Pour répondre à ce qu'elle m'avait demandé, j'allai dans un sex-shop acheter un gode et des pinces à tétons.

    Un jour elle me dit, maintenant tu te filmeras (ah les petites caméras vidéo!) en sous-vêtements féminins avec chaussures à hauts-talons et pour me rassurer, de manière anonyme, toujours avec tes colliers et chaîne. Acheter des sous-vêtements féminins est toujours intimidant, mais pour des chaussures, je stressais!! Taille 43 sans les essayer, la vendeuse souriait et cela m'intimidait. J'achetai aussi une cagoule en latex dans un sex-shop. Je profitais de mes séjours en hôtel pour ces séances qui firent de moi une chienne féminisée, subissant le godage de manière récurrente et intensive.

    Au téléphone, elle me parlait crûment de son plaisir, et  je devais l'imiter. Ainsi, à chaque conversation je subissais des godages intensifs. Filme-bien en gros plan. Sois ouverte. Nous râlions ensemble. Puis, un jour elle me dit «  retrouvons-nous au restaurant et amène-moi tes cassettes ». Je retrouvai Joëlle, blonde cheveux courts, regard profond, autoritaire; au restaurant pour lui montrer  mes cassettes vidéo. Entre 2 plats, elle prenait un grand plaisir à visionner mes scènes intimistes livrant mon corps féminin, attributs ligaturés, se tortillant sur son gode... Elle apprécia les gros plans pour lui montrer diverses dilatations. J’étais gênée, rouge, bien que nous avions choisi un coin un peu à l'abri des regards.

    La vidange avec la dégustation la ravit, je sentis son pied écraser mon entre-jambes sous la table.

    Nous nous sommes rencontrés une deuxième fois…

    Je dus venir au restaurant, pluggé et ligaturé... en fin de repas, elle m'accompagna aux toilettes, elle me donna un verre- Allez vide-toi!

    Je dus le ramener à table et le boire...

     

    Et puis,  elle me dit qu'elle avait rencontré une femme soumise qui venait s'installer avec elle, ainsi, elle prit congé de moi....

    Seule abandonnée, je vécus en plein désarroi, en essayant d'oublier ce que l'on m'avait fait devenir....regardant mes cassettes…

    Et puis ce miracle Maîtresse: votre contact et votre aura qui m'a enveloppée et envoûtée. Vous avez su me rendre à nouveau féminine et soumise en pensées quotidiennes à Vous vénérer.

    Chaque séance photo et mise en scène est une véritable fusion et communion pour vous servir et honorer, et je vous remercie de me faire vivre l'abstinence, la féminisation, les orties si délicieuses, le plaisir du marquage de vos lettres sur ma peau, la satisfaction d’être ligaturée pour vous offrir mes attributs parcheminés, le godage pendant de très longues heures pour ressentir la brûlure interne et me rendre féminine....Et je me souviens de votre voix quelques minutes... trésor rare installé en moi.. J’étais chavirée, incapable de vraiment m'exprimer...le cœur à 300 à l'heure toute désemparée…

    Divine Maîtresse, vous le savez, je le sais... Il me manque le réel et...nue… ligaturée, annelée...pour m'abandonner à suivre votre laisse tendue pour être définitivement soumise à vos pieds sous votre regard et autorité et devenir votre soubrette obéissante, serviable.

    En attendant, je souffre, en pensées de soumission maintenue au silence du dialogue.... silence assourdissant.

    Telle est ma punition, mais je sais que vous avez étendu sur moi votre pouvoir et que je vous appartiens.

    Votre blog, vos écrits, votre approche et votre autorité sur votre cheptel m’enferment dans votre toile.

    Votre petite chose Godeline.

    Mon meilleur souvenir par Godeline…

     

     


  • Commentaires

    1
    doggy
    Samedi 22 Décembre 2018 à 09:26

    Quel beau témoignage de Godeline !  Nous avons tous une histoire qui nous a ouvert les portes de ce monde fascinant....La soumission est devenue l'essence  même de notre quotidien, le stimulateur de notre libido. Ce désir profondément ancré en nous, est devenu un réel besoin qui s'exprime naturellement aujourd'hui  pour Madame S .

    doggy...SV541018417

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :