•  

    Besoin de vous dire…

     

    Maîtresse,

    A ce moment de Votre Vie, où Chacune et chacun pourraient se retrouver dépassées par le tourment, où se mêlent souci amoureux, incertitude et ou surmenage professionnel, mais aussi l'adversité médicale...

    Tous ces sentiments susceptibles de laisser moins d'intensité à notre Contrat d'appartenance, si convoité entre une Dominatrice et Son esclave ; sachez pourtant ma Divine, que jamais Votre Désir n'a autant représenté pour moi.

    Je n'ai aucun doute concernant Votre Détermination à me conserver à Vos Pieds, mais j'ai besoin de me ressourcer devant Votre Grandeur d'Âme en Vous soumettant ces quelques mots et en renouvelant ainsi, ce besoin de

    M’incliner, devant Votre Autorité Débordante, et pourtant si Féminine.

    Comme dans une relation amoureuse... j'oserais dire plutôt ravageuse, je n'ai qu'une envie : que la passion reste réciproque et qu'elle puisse conserver à tout jamais, cette source de tant de plaisirs cachés, optimisant si parfaitement nos conditions d'existence.

    A quelques semaines de l'arrivée du printemps, je rêve simplement que la subtilité et la chimie de Vos Odeurs, tant Liquides et qu'Olfactives, ne redeviennent réalités... en me faisant comprendre la simplicité et la lucidité de notre Complicité.

    Servilement.

    Aaron.

     

    Besoin de vous dire…

     

    Je n’ai jamais douté de ton besoin d’appartenance, mais nous avons chacun nos vies, nous doutes, nos obligations et même une Maîtresse, j’ose le dire, a besoin d’être rassurée, choyée, entourée.

    Mais une chose est certaine, notre contrat, signé par nos deux mains, reste pour moi d’une importance capitale.

    Et tes mots, me font du bien.

    Madame.S

     


    votre commentaire
  •  

    Notre emblème…

     

    Maîtresse,

    Votre Initiale est devenue notre emblème

    parce que nous croyons à Votre Désir.

    Ce dernier nous métamorphose

    jour après jour en animal docile...

    Aaron.

     

    Notre emblème…

     


    5 commentaires
  •  

    Nous guider….

    Maîtresse,

    Le son de Votre Voix m'a profondément manqué pour accompagner ce dernier article désarmant sur Sixtytwo....

    J’ai d'ailleurs tenté de réfléchir à ce que Vous pourriez lui infliger comme défi, mais n'ayant ni l'envie ni les moyens de me substituer à Votre Sanction Divine, je ne vois que l'abstinence, pour permettre à Sixtytwo, de ne penser qu'à Votre Désir.

    Pour revenir à Votre Manière de communiquer,  je ressens avant tout Votre Sensualité s'exprimer, Vous me faites sentir et ressentir Votre Alchimie, purement Féminine et tout autant Sylvanesque, toujours plus Riche, plus Colorée, et plus Intense, qui conduit, comme toujours, à mon inconditionnelle admiration.

    Comme un contact sexuel, celui de Vos Mots déclenche mes sens tous entiers, parce que Vous offrez cette volupté, avec une innocence et un naturel, parfaitement déconcertant.

    Vous osez montrer avec beaucoup de fluidité, Votre Puissance alliée à cette Douceur, qui ne peut que me subjuguer. Ces deux atouts sont profondément liés, parce que Vous portez Votre Titre, Maîtresse Sylvania, comme une Reine porterait Son Oriflamme.

    Ce qui en découle  ???

    Inlassablement, j'ai envie de m'incliner devant Votre Divinité toute Entière.

    Servilement.

     

    Aaron.

     

    Nous guider….

     

    J’attends les divers retours concernant la sentence de Sixtytwo. Je serais seule à décider de son sort ; Mais j’aime l’idée que vous puissiez réagir et me guider dans mon choix.

    Madame.S

     


    1 commentaire
  •  

     

    J’ai fait un rêve…

    Maîtresse,

    Comme Vous me le dites, je suis vraiment incapable de Vous juger ou de Vous dire ce que Vous devriez faire, je connais Votre souffrance au quotidien, alors le fait de trouver du plaisir, de la bonne humeur, de la découverte, de l'envie de séduire, tout ce qui est devenu rare, a quelque chose de très beau et un petit côté, clé des champs, tout à fait séduisant.

    Même si je n'aime pas me comparer à Vous, Vous admirer me suffit simplement, je sais ce que peut représenter parfois une vie que l'on entreprend comme un robot... en espérant pouvoir au plus vite s'endormir le soir, parce qu'elle ne correspond pas vraiment à celle que l'on aurait aimé choisir…

    Vous le savez et j'aimerais surtout que Vous n'y voyez pas le moyen, pour moi, de déballer mes phantasmes comme un gros "dégueu....." mais je rêve réellement de pouvoir tout subir de Vous, surtout quand Vous seriez aux bras d'un autre homme, un vrai, même le pire, lécher Votre Sexe après qu'Il se soit enduit du liquide de Votre Prince... je Vous demande rien d'autre que de me dire "Aaron je sais "... c'est effectivement qu'un rêve, qu'il m'arrive souvent de faire

    quand je pense à la tristesse psychologique de ma vie... mais heureusement Vous êtes là toujours... aussi Réconfortante.

    Je pense à Vous.

    Aaron.

     

    J’ai fait un rêve…

    Mon Aaron, je ne t’ai jamais considéré comme un gros « dégueu » et tu dois savoir que je respecte chaque fantasme évoqué et que cela ne nuit pas à notre relation. Nous sommes tous différents, avec des envies, des rêves. Je respecte donc le tien et ne pourra jamais juger ces pensées…

    Madame.S

     


    4 commentaires
  •  

    « Rappel de ma demande.

    Le souvenir…

    Je souhaite que vous m’écriviez, en commentaire ou par mail et je publierais ensuite vos écrits…
    Mais sur quel sujet ?

    J’aimerais que vous me racontiez votre plus fort, votre plus beau souvenir BDSM.

    Vos émotions, vos craintes qui sait, vos émois, le lieu, le ou la, les personnes. Tout ! Je veux tout savoir ! Détaillez moi cet instant qui vous a semblé magique.

    Avec moi ? Ou bien j’imagine que cela ne sera pas forcément avec moi pour ceux qui ne m’ont pas rencontrés mais je vous permets de me parler du passé et donc osez tout dire. Je ne serais pas jalouse !

    Et puis pour ceux qui ne m’ont pas rencontrés, pourquoi ne pas me conter vos pensées secrètes et ce que vous aimeriez vivre à mes pieds… A vos claviers !!

    Madame .S »

     

    Le souvenir par Aaron…

     

    Maitresse,

     

    Vous Vous en doutez très certainement, mais mes meilleurs moments BDSM, sont ceux que Vous m'avez fait l'honneur de vivre, depuis bientôt 14 ans.

    J'oserai dire ou plutôt Vous redire que chacun d'eux ont en commun, une intensité inégalée, due à Votre Subtilité, à Votre Sincérité, et au fait que Vous agissez instinctivement en gérant Vous-même, Vos Propres Pulsions ; sans jamais, répondre à une sollicitation quelconque, venant de ma part.

    Le cœur qui s'emballe, les mains qui deviennent moites, les jambes prêtes à vaciller : je dirais que l'amour fait généralement tourner un tourbillon d'émotions colorées qui bouleverse le corps, le cœur et l'esprit, sauf que nous concernant, Vous et moi, ce n'est pas de l'amour... mais un Lien, encore plus exaltant parce que désintéressé et noble, n'obéissant qu'à la loi d'une Maîtresse sur Son esclave.... faisant vibrer chacune de nos cellules et trembler chacun de nos nerfs. 

    On a très rarement ressenti cela... voire jamais. Alors, quand on prend en compte, la rareté d'un événement aussi précieux, on espère vivre avec, définitivement.

    Je pourrai Vous énumérer une multitude d'expériences, mais je vais m'étendre sur un petit moment qui me parut une éternité, parce qu'il est resté à tout jamais gravé dans mon cœur.

    Voici quelques années Vous m'invitiez à la soirée Démonia à Paris... où Vous étiez accompagnée par une de Vos Amies, prénommée J....., qui pouvait se révéler tantôt dominatrice tantôt soumise.

    J’arrivais bien après Vous alors que Vous m'attendiez, toutes les Deux à l'entrée. 

    Je n'en mène pas large car comme Vous me l'avez précisé, tout est possible durant cet "événement"...

    Vous faites Vous-même les présentations, puis j'entends encore le son de Votre Voix me dire : 

    - "Tu vas d'abord nous suivre au vestiaire…" 

    Vous Vous installez confortablement toutes Deux dans un fauteuil, alors qu'autour de nous, de nombreuses personnes gesticulent dans tous les sens.

    Vous m'ordonnez soudain :

    - "Mets-toi nu et à genoux devant moi…"

    Un vent de chaleur s'empare de mon cœur, je souris bêtement pendant qu'une satisfaction émotionnelle semble remuer tout Votre Être Divin.

    Vous savez que c'est le moment, où le monde s'arrête autour de nous, comme avant un feu d'artifices qui va débuter d'ici quelques secondes... 

    - "Lèche-moi maintenant les chaussures"

    Je m'exécute sans réfléchir à cette tâche troublante mais au combien fascinante et excitante, pour moi et devant un public qui nous regarde stupéfait. 

    Vous vous sentez forte, épanouie, Vous retrouvez la Place, qui est la Vôtre, un mélange d'intense excitations s'empare de Vous et de moi ...

    Nos cerveaux s'emballent jusqu'à saturation quand tout à coup, ils se déconnectent, pour ne former plus qu'une même conscience... 

    Vous m'ordonnez ensuite de revêtir une jupe en vinyle noire à franges comme tout vêtement, pour me promener ainsi 

    en laisse et pieds nus, avec Votre Amie, au milieu de tous ces gens, dans une agitation déconcertante.

    Merci ma Divine, de m'avoir fait jouir mentalement ce soir-là, et avoir rempli mon cœur d'une grande sérénité, même si les événements qui ont suivi, ne manquaient pas non plus de panache...

     

    Aaron.

     

    Le souvenir par Aaron…

     

    Je garde un souvenir précieux, émouvant de cette soirée Démonia en ta compagnie.

    Nous avons passé une nuit inoubliable, dans ce lieu fait de grottes sombres et pourtant oh combien faits de lueurs dans la nuit, pour nous éblouir, nous et les passants de cette soirée où tout est possible et imaginable !…
    Madame .S

     

    Le souvenir par Aaron…

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique